Par un beau dimanche d'automne !

Notre Newsletter vous raconte une journée de bonheur passée avec nos portées actuelles. Nous avons trois mamies qui nous ont comblés avec 21 chiots, soit deux portées de cockers spaniels anglais pluricolores (bleus ou orange) et une portée de springers spaniels anglais foie et blancs de Pandora. 

Le dimanche au Chenil de la Maison Rouge est plus calme que les autres jours de la semaine. J'ai eu envie de vous le faire partager !

Les chiots sont déjà âgés de 6, 7 et 8 semaines. Ils mangent chacun dans leur propre gamelle, certains des croquettes junior et les plus jeunes encore mon "bircher Maison Rouge" (flocons, viande fraîche, etc.).

Dans tous les cas, j'ai 21 gamelles à préparer en fonction du poids et de l'âge de chacun, et bien sûr, à laver trois fois par jour, en plus des gamelles des adultes. En fin d'après-midi, j'ai 14 gamelles d'eau à nettoyer ainsi que celles des chiens qui ont deux repas quotidiens. En ce moment, j'en suis à près de 100 gamelles à préparer et à laver chaque jour, sans compter le nettoyage des chambres où dorment les adultes. Nous balayons les copeaux de bois où se trouvent les crottes et les pipis de la nuit, puis récurons les sols. Avec les trois chambres des chiots, cela représente une surface de 72 m2.

Mais une fois ce travail accompli, je me promène dans les parcs en herbe pour ramasser les crottes des adultes. Chez les chiots, on passe plusieurs fois par jour quand ils sont à l'extérieur comme maintenant, pour éviter qu'ils ne se salissent dans leurs moments de jeu, de courses-poursuites ou de rouler-bouler. C'est très important de les tenir au propre !

Vers 9:00 heures du matin, les chiots reçoivent leur premier repas, après les adultes. Ensuite, ils ont un service entre 12:00 et 13:00 heures et un dernier entre 16:00 et 17:00 heures.

Entretemps, nous avons du plaisir à les filmer et les photographier. Ces belles portées sont des moments de récompense pour nos efforts quotidiens. Ces moments sont toujours particuliers : on a la satisfaction de notre métier, de voir manger les chiots avec bon appétit, de les voir s'amuser et se défouler dans les feuilles mortes. C'est assez magique. Ils sont comme des chatons et peuvent jouer avec peu de choses. En principe, après le repas, ils se défoulent avant de tomber comme des bûches pour dormir et digérer. Nos springers aiment être ensemble, faire le château de cartes les uns sur les autres, sur leur couverture qu'ils tirent dans l'herbe hors de la niche. C'est vraiment trop chou, toute l'équipe les uns contre les autres.

Les cockers, on a essayé de les mettre un peu en valeur, chose pas simple quand il y en a toujours un qui ne veut pas faire comme les autres. Heureusement, Éric était là pour m'aider. Armés de patience et de volonté, on est arrivé à quelque chose de mignon. 

Qapsule est là pour superviser la scène, attentive à ce que l'on fait avec ses chiots, tous à croquer. Un beau moment de partage qui fait du bien à voir.

Eric râle souvent sur la tonne de travail que l'on a, mais quand il regarde les photos après coup, ça estompe tout. Quel bonheur pour moi !

En fin de journée, on rentre tout le monde au dodo dans les chambres propres et chauffées pour la nuit. 

J'ai profité de garder vers moi notre petite femelle bleue sélectionnée parmi tous les chiots pour rester à l'élevage. Elle s'appelle Valentina de Syringa. Je vous laisse l'admirer et vous comprendrez comment on attrape la cockerrite par ces temps de COVID...

Mon cadeau de Noël

À bientôt.

Catherine, Eric et Valentina

 

Facebook
Youtube

Merci de ne pas répondre à cet e-mail